La Mosquée bleue(Sultanahmet Camii)

Posté par peace9 le 30 juin 2014

La Mosquée bleue ou Sultanahmet Camii est une des mosquées historiques d’Istanbul, la plus grande ville de Turquie et la capitale de l’Empire ottoman (de 1453 à 1923). La mosquée d’Istanbul est l’une des mosquées les plus connues sous le nom Mosquée bleue pour les mosaïques bleues qui ornent les murs de son intérieur.

 

La Mosquée bleue ou Sultanahmet Camii
Album : La Mosquée bleue ou Sultanahmet Camii
La Mosquée bleue ou Sultanahmet Camii
6 images
Voir l'album

Publié dans PATRIMOINE RELIGIEUX | Pas de Commentaire »

Maroc:Le capitaine Mustapha Adib porte plainte contre le makhzen

Posté par peace9 le 29 septembre 2008

.musataphaadib.jpg .

Le capitaine Mustapha Adib, le premier officier qui a osé dénoncer la corruption au sein de l’armée marocaine.

Publié dans NEWS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

News : Premières photos de la base américaine d’Africom au Maroc

Posté par peace9 le 29 septembre 2008

Mettant à profit le refus de nombreux pays africains d’accueillir le siège du commandement militaire américain (Africom), le royaume du Maroc a négocié et conclu en douce avec les États-Unis l’installation de cette structure militaire sur son territoire.

PHOTO DE LA BASE AMERICAINE AU MAROC
Album : PHOTO DE LA BASE AMERICAINE AU MAROC
PHOTO DE LA BASE AMERICAINE AU MAROC
12 images
Voir l'album

Le Maroc à donc bel et bien conclut un accord avec les États-Unis sur l’installation à Tan Tan d’une base du commandement militaire en Afrique (Africom). C’est la bourgade de Ras Dari qui a été choisie pour abriter ce projet. Des négociations entre le renseignement américain et les services secrets marocains ont préparé le terrain à cet accord conclu par les congressmen US, lesquels auraient visité d’autres pays africains, alliés de Washington, qui étaient sur les rangs pour accueillir le siège de l’Africom.

A ce jour, le gouvernement marocain, hypocrite et menteur, n’a toujours pas confirmé la présence de militaires américains sur son territoire.

ScelleadminClin doeil

Publié dans NEWS | Pas de Commentaire »

FINLANDE • Les ténèbres au cœur de la société

Posté par peace9 le 29 septembre 2008

Un an après une tragédie similaire, la tuerie perpétrée dans une école de la petite ville de Kauhajoki par un homme de 20 ans traumatise les Finlandais. Pour le quotidien Kaleva, c’est à chacun qu’il revient de chercher des explications.

Les établissements scolaires, et le pays tout entier, sont de nouveau saisis d’angoisse : d’abord Jokela [commune de la banlieue d'Helsinki où, en novembre 2007, un lycéen de 18 ans, Pekka-Eric Auvinen, a tué sept personnes et en a blessé douze autres avant de se donner la mort], et maintenant Kauhajoki. Quelque chose de terrible ne tourne pas rond dans le monde des jeunes hommes, mais, cette fois, le fonctionnement de la police n’a pas tourné rond non plus.

Hier [le 23 septembre], peu avant midi, un mardi tout à fait ordinaire s’est transformé en journée d’angoisse et d’incrédulité lorsque les Finlandais se sont mis à suivre minute par minute les événements de Kauhajoki. Très tôt, on a compris qu’une chose terrifiante qui ferait la une dans le monde entier et donnerait une image négative de la Finlande s’était produite [neuf élèves et un professeur ont été tués, le tueur s'est donné la mort].

Cette fois, les autorités et les médias ont su comment il fallait réagir, mais personne ne veut d’une routine en la matière. Jokela devait rester un cas isolé, un trouble dans la vie paisible de la Finlande. Mais une nouvelle fois, un jeune est entré dans son établissement scolaire [une école hôtelière], au beau milieu de la journée, muni d’une arme, pour tuer ses camarades de classe.

Cette fois, il ne s’agit pas de la banlieue de la capitale, mais de Kauhajoki, une petite ville de Finlande des plus banales [située à environ 350 kilomètres de la capitale], dans une école des plus calmes. Cela veut dire que n’importe quoi peut arriver n’importe où. Cela ne fait que renforcer le côté angoissant de la chose. Ne sommes-nous plus en sécurité nulle part ?

Ces jours à venir seront consacrés à élucider les causes, les motifs et le passé du tueur [dénommé Matti Juhani Saari]. L’essentiel reste cependant une description succincte : un jeune Finlandais d’une vingtaine d’années, tout comme à Jokela. Qu’est-ce qui noircit ainsi les pensées d’un jeune homme ? La recherche de la réponse est une question d’ordre national qui ne concerne pas seulement le gouvernement, les autorités et les services médico-sociaux, mais aussi les écoles, les familles et les camarades de classe. L’utilisation préméditée et déterminée de la violence est synonyme d’une froideur émotionnelle qui a toujours une origine.

Un contrôle impossible

Ces événements sont d’autant plus terribles que les autorités auraient pu les prévenir. La police a remarquablement réagi à la page de YouTube sur laquelle un homme déclarant résider à Kauhajoki tirait avec un pistolet en affirmant que la vie n’était que guerre et souffrance. Le tireur a été interpellé lundi [veille de la fusillade], mais son port d’armes n’a pas été remis en question et il a conservé son arme. Les conséquences en ont été atroces.

A l’avenir, la tolérance zéro est la seule alternative. Nous payons aujourd’hui un prix trop élevé pour apprendre que l’on ne peut prendre à la légère une menace ou un comportement étrange. Il nous faudra également prendre des mesures concrètes. Il y a beaucoup d’armes à feu en Finlande [1,6 million dont 300 000 armes de poing, pour un peu plus de 5 millions d'habitants] et il va falloir limiter leurs acquisitions. Nous payons d’un prix excessivement élevé la facilité avec laquelle on peut s’en procurer. Elles doivent être conservées dans des lieux contrôlés, et nulle part ailleurs.
http://www.dailymotion.com/video/k1w4pjZ98js079Mfii
La vidéo de ce tueur aussi nous dit beaucoup sur sa vie émotive, et la manière dont on peut grandir en Finlande. L’humanisme disparaît et laisse place à autre chose. Même si le tueur avait passé son temps sur Internet, devant son ordinateur, en jouant à des jeux violents en écoutant du hard rock, c’est ailleurs qu’il nous faut rechercher les raisons pour lesquelles cet acte qui paraît incroyable s’est déjà produit deux fois en Finlande. Jokela et Kauhajoki sont des actes de terreur aveugles nés au sein même de la société.

Le pays doit se regarder dans la glace : on ne peut pas continuer comme cela. Qui sait si, en ce moment même, quelqu’un n’est pas en train de trouver dans ces actes terribles un modèle de fonctionnement. Ce n’est pas dans le contrôle que l’on trouvera une solution durable, mais dans une meilleure prise en compte de son prochain.

Publié dans NEWS | Pas de Commentaire »

جرائم الأنترنيت في المغرب من فيروسات إلى صُور إباحية وإلى استدراج للأطفال

Posté par peace9 le 29 septembre 2008

يعترف الخبراءُ بخطورة جرائم الأنترنيت، حيث أصبحت عصاباتٌ إجراميةٌ تعتمد هذه الشبكةَ لاستغلال الأطفال جنسيا، وابتزاز الشركات الكبرى، أو سرقة المعلومات المصرفية، أو تخريب الأنظمة المعلوماتية، أو غيرها .

جريمة الأنترنيت تخطَّت الحدود الجغرافية وأصبحت تستعمل تقنيات متطورة يصعب رصدُها ومراقبتُها حتى في البُلدان ذاتِ التكنولوجيا المتطورة، ومن أخطر الجرائم التي بدأ الانتباهُ إليها، تلك التي يذهب ضحيتها القاصرون . فحسب تقارير دولية، من بينها تقريرٌ صادر عن المركز القومي الأمريكي للأطفال المختطفين والمفقودين، ارتفعت حالاتُ استغلال الأطفال جنسيا عبر شبكة الأنترنت حول العالم بشكل كبير . بحيث ارتفع عددُ المواقع الإباحية لاستغلال الأطفال بنسبة 400% بين سنة 2004 وسنة 2005
أرقام، إحصائيات، ونماذج لضحايا مغربية صرح بها « مركز حرية الإعلام بالشرق الأوسط وشمال إفريقيا » لمجلة « الإنسان الجديد » ، أرقام تدُقُّ ناقوس الخطر، وتُلفت النظر لنوع جديد من الجرائم : « استعمال الأنترنت في المغرب أخذ في الانتشار والاتّساع، فعددُ مستعملي الأنترنيت بلغ خلال أواخر 2005 أزيد من 6 ، 4 مليون مستعمل . وقد تضاعف هذا الرقمُ خمس مرات خلال الخمس سنوات الأخيرة . بالمقابل وصل عددُ المنخرطين في الأنترنيت إلى حوالي 262 ألف منخرط، في حين لم يكن هذا العدد يتجاوز   سنة 2001 حوالي 31 ألف   منخرط، واستعمال الأنترنيت المتزايد أدى إلى ارتفاع عدد نوادي ومقاهي الأنترنيت التي تجاوزت حاليا 10.650 ناديا في كامل مناطق المغرب، هذه النوادي أصبحت تستقطب نسبة أساسية من مستعملي الأنترنيت، وبصفة خاصة فئة الشباب والقاصرين

وبتفصيل أدق يقول محمد بهاج، مستشار وزير التربية الوطنية، إن 1 من بين 5 غرف

للدردشة، حسب بحث أُجري بجامعة لانكشير، يكون من روادها أطفال تتراوح أعمارهم ما بين 9 و 16 سنة، ويضيف بهاج إن هناك خطرا حقيقيا أكبر من ذلك، حيث أنهم يقابلون من يتكلمون معهم مقابلة شخصية بدون علم أوليائهم .

ظهرت جرائم الأنترنيت علنًا، ما بين يوليوز وشتنبر 2005 ، حيث سيعيش الرأي العام المغربي على إيقاع قضيتين خلقتا ضجة كبيرة، وجعلتا المغرب محط اهتمام

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

حوار فيصل القاسم مع شباب مغاربة في صور

Posté par peace9 le 28 septembre 2008

hmaroubikhir.jpg.3ayechinma9mo3in.jpg.ghadin7rag.jpg.

 

TristeadminIndeci

Publié dans CARICATURE | Pas de Commentaire »

123
 

paspor |
Chroniques du quotidien |
Free Together |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RITE FRANCAIS
| SAM LUCIFER-Chroniques aléa...
| Ré-ouverture au trafic voya...